Francisco Tropa

Né à Lisbonne en 1968, Francisco Tropa développe une pratique protéiforme, centrée sur la sculpture mais questionnant la notion de représentation en ayant recours aussi bien à l’image, animée ou fixe, à la performance et à l’installation. Il a travaillé au Cirva en 2016-2017.

Œuvres réalisées ou mises au point au Cirva

La trace du sein, 2016-2017.
Monument, 2016-2017.
Le Firmament, 2016-2017.
Terrace, 2016-2017.
Têtes, 2016-2017.

Expositions des œuvres réalisées au Cirva

2017
– « Francisco Tropa – La moustache cachée dans la barbe », galerie Jocelyn Wolff, Paris.

2018
« Una fornace a Marsiglia. Cirva », Fondation Querini Stampalia, Venise (Italie).
– « Francisco Tropa – Le Grand Café, La moustache cachée dans la barbe », Le Grand Café, Saint-Nazaire.

Publication

Una fornace a Marsiglia. Cirva, Skira, 2018
ISBN : 978-88-572-3804-3

 

Une fascination pour l’histoire, l’archéologie et les mythes entourant les sources de notre civilisation le prédispose à l’invention de dispositifs narratifs qui sans cesse prennent en compte le cycle du temps et de la création. Il nourrit ses productions de connaissances savantes et d’une approche philosophique tout en sachant conserver le mystère de l’objet universel, cultivant les aspects rituels, artisanaux et populaires.

Francisco Tropa est accompagné par la galerie Jocelyn Wolff (Paris), par la galerie Gregnor Podnar (Berlin) et par la Galeria Quadrado Azul (Porto). Représentant le Portugal à la Biennale de Venise en 2011, il a également participé à la Biennale d’Istanbul (Turquie) en 2011, à Manifesta 3 à Ljubljana (Slovénie) en 2000, à la Biennale de Melbourne (Australie) en 1999 et à la Biennale de Sao Paulo (Brésil) en 1998. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles au Portugal, en France et en Europe, dans plusieurs institutions reconnues (Museu de Lisboa, Cultugest à Lisbonne, Mudam à Luxembourg, La Verrière à Bruxelles, Atelier Calder à Saché, Musée régional d’art contemporain de Sérignan, etc.).


Atelier du Cirva, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier du Cirva, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Francisco Tropa dans l'atelier du Cirva, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Moules pour le projet du Géant, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Valérie Olléon travaillant au projet du Géant, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Tirage en cire d'une vertèbre pour le projet du Géant, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Pied en verre et modèle en résine, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier du Cirva, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Projets en cours, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Francisco Tropa avec David Veis, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Francisco Tropa avec Fernando Torre, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier du Cirva, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier du Cirva, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier du Cirva, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Francisco Tropa dans l'atelier du Cirva, 2017
Photo : L. Boutin
Projet en cours, 2017
Photo : L. Boutin
Projet en cours, 2017
Photo : L. Boutin
Francisco Tropa dans l'atelier du Cirva, 2017
Photo : L. Boutin
Francisco Tropa et Valérie Olléon, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Francisco Tropa dans l'atelier du Cirva, 2017
Photo : C. Capelle / Cirva
Vue de l'exposition « Francisco Tropa - La moustache cachée dans la barbe », galerie Jocelyn Wolff, Paris, 2017
Au premier plan, Le Firmament
Photo : F. Doury
Le Firmament (détail)
Exposition « Francisco Tropa - La moustache cachée dans la barbe », galerie Jocelyn Wolff, Paris, 2017
Photo : P. Tropa
La trace du sein
Exposition « Francisco Tropa - La moustache cachée dans la barbe », galerie Jocelyn Wolff, Paris, 2017
Photo : F. Doury
Terrace (détail)
Exposition « Francisco Tropa - La moustache cachée dans la barbe », galerie Jocelyn Wolff, Paris, 2017
Photo : P. Tropa
Monument
Exposition « Francisco Tropa - Le Grand Café, La moustache cachée dans la barbe », Le Grand Café, Saint-Nazaire, 2018
Photo : M. Domage
Courtesy galerie Jocelyn Wolff, Paris
Le Firmament (au 1er plan) et La trace du sein (au fond à gauche)
Exposition « Francisco Tropa - Le Grand Café, La moustache cachée dans la barbe », Le Grand Café, Saint-Nazaire, 2018
Photo : M. Domage
Courtesy galerie Jocelyn Wolff, Paris