Villa Noailles – Samy Rio

« Samy Rio remporte le Grand Prix Design Parade en 2015 avec des morceaux de bambou. Ce sont des morceaux bien façonnés, puisqu’ils pourraient se substituer aux métaux et aux plastiques employés dans l’industrialisation d’objets quotidiens. Alors pour se livrer aux figures imposées – mais libres – de conception d’un vase, d’un miroir et d’une boîte, les choses se compliquent… Il est difficile de concevoir sans autre finalité que l’esthétique, il faut une raison aux choses.
Associer le verre et la céramique, et par là même le Cirva et Sèvres – Cité de la Céramique – les matières et les savoir-faire – voici une raison. Former entre ces deux entités une communauté d’intérêt, de sentiment et de travail. À l’échelle de l’objet, l’association se traduit en une recherche d’assemblage sophistiqué entre les matériaux et les formes. Les éléments constitutifs du vase sont simples et évidents. Ils nécessitent néanmoins une extrême précision de réalisation pour pouvoir s’accoter – environ une année de travail. Lorsque l’on regarde soigneusement chaque pièce, on saisit la beauté qui se dégage de la composition : la régularité d’un objet industriel qui serait entièrement réalisé à la main. C’est un hommage aux savoir-faire des deux institutions sous la forme d’un casse-tête tribal, verrouillé par deux clefs en bois. Car il y a des empreintes culturelles à cette esthétique totémique. Pourtant ce résultat provient plus de l’élaboration exigeante d’un assemblage mécanique que d’une volonté de figuration exotique. » (Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard)


Atelier, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Atelier, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Samy Rio dans l'atelier du Cirva, 2016
Photo : C. Capelle / Cirva
Samy Rio dans l'atelier du Cirva, 2016
Photo : Cirva