Le génie du lieu

Centre d’art contemporain le Creux de l’enfer
Vallée des usines
85 avenue Joseph Claussat
63300 Thiers
T : 04 73 80 26 56

Exposition ouverte du 27 octobre 2018 au 17 février 2019, du mardi au dimanche de 14 h à 18 h. Entrée libre.

 

 

« Ce fut d’abord un rocher marquant au pied d’un torrent, puis un refuge derrière une chute d’eau, une cavité, un creux. Espace de mémoire et de fabrique, où cohabitent le murmure des légendes anciennes et le bruit des marteaux-pilons, le Creux de l’enfer est aujourd’hui un lieu des métamorphoses où l’artiste est un passeur de gestes et de pensées. Un lieu du faire qui donne à voir.
En s’appropriant la notion de génie du lieu, les artistes interrogent la nature de ce site, sa fonction, ses usages et les stigmates qui ont façonné son identité. Qu’ils le fassent en dessinant des objets fonctionnels ou symboliques, qu’ils s’emparent à pleine main de la nature concrète ou onirique de l’endroit, qu’ils proposent des dégustations, des déambulations ou des expériences contemplatives, les artistes et au-delà les publics ne peuvent faire l’économie du lieu. Célébrant tour à tour par un geste d’appropriation la puissance d’évocation du site. » (dépliant de l’exposition)
« Au Cirva (…), j’ai lancé plusieurs pistes de travail utilisant différentes techniques : soufflage, pâte de verre et chalumeau. Les pièces réalisées en soufflage ont ouvert l’élan d’un travail ambitieux devenant un ensemble sculptural conséquent à l’échelle de l’architecture.
Intitulé Espacements, il prend la forme d’un kit sculptural composé d’éléments en métal et verre. Grâce à un dispositif de lance adaptable à de nombreuses architectures, les pièces en verre soufflé sont placées en tension entre le plafond et le sol. Ce kit est composé d’éléments combinables et interchangeables. Il intègre un grand nombre de variations que le lieu d’exposition vient activer.
Cet ensemble sculptural n’a pas une forme fixe : celle-ci est rejouée dans chaque espace d’exposition en fonction de ce dernier. Cette modularité permet une grande liberté lors de l’installation de la pièce et une ouverture dans le choix de composition.
Il vient prendre place pour sa première activation au Creux de l’enfer. Présenté dans son entièreté et telle une cosmologie, ce kit donnera à voir une centaine de pièces en verre toutes uniques. » (Jennifer Caubet)
L’œuvre Espacements de Jennifer Caubet a été réalisée au Cirva, en coproduction avec le Creux de l’enfer, et est dévoilée pour la première fois dans cette exposition.

Jennifer Caubet, Espacements dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet
Jennifer Caubet, Espacements (détail) dans l'exposition « Le génie du lieu », Le Creux de l'enfer, Thiers, 2018
Photo : J. Caubet