Tamar Hirschfeld

Tamar Hirschfeld est une artiste née en 1984 à Jérusalem. Elle est diplômée des Beaux-Arts de la ville et a effectué un post-diplôme au Fresnoy – Studio national des arts contemporains à Tourcoing. Elle vit entre Bruxelles et Tel Aviv.  
« Au cours des deux dernières années, j’ai préparé mon exposition au musée d’art de Tel Aviv. Pour celle-ci, j’ai fabriqué des centaines d’objets en argile, plâtre, papier et autres matériaux « simples ». J’ai créé une sorte de mini-Israël, en sculptant des symboles vernaculaires tels que des plantes, des plats locaux et des artefacts archéologiques. J’ai aussi sculpté des objets de la vie quotidienne, comme des ustensiles domestiques et des produits d’épicerie. J’ai essayé de soulever des questions politiques et culturelles sur la décadence de la société israélienne à travers des éléments que l’on rencontre tous les jours.
Au Cirva, je serai confrontée à un matériau avec lequel je n’ai jamais travaillé auparavant. Ma méthode de travail est basée sur une utilisation systématique, mais cependant ludique, de la matière pour donner un aspect étrange à des objets banals. Malgré la complexité du travail du verre, je vais essayer de l’aborder avec légèreté. La ville de Marseille m’intéresse par rapport à celle de Tel-Aviv. C’est un centre culturel ouvert sur la Méditerranée dans lequel cohabite un mélange de cultures. Je pense que les deux villes sont des « hubs » dans lesquels se reflètent certains conflits politiques mondiaux. Au Cirva, je vais essayer de concevoir des objets à la fois chargés de sens et divertissants. » 
Tamar Hirschfeld is an artist born in 1984 in Jerusalem. She graduated from the Beaux-Arts of the city, and then completed a post-diploma at the Fresnoy – National Studio of Contemporary Arts in Tourcoing. She lives between Brussels and Tel Aviv.
« For the last two years I have been working on my exhibition at the Tel Aviv Museum of Art. For the show, I made hundreds of objects made of clay, plaster, paper and other « simple » materials. I made a sort of mini-Israel, by sculpting local symbols like plants, local dishes and archeological artifacts. I also sculpted objects of daily life, like household objects and groceries. I tried to rise political and cultural questions about the decadence of Israel society in objects you encounter every day. 
At the Cirva, I’ll be exposed to a material I never worked with before. My work method is based on laborious yet playful use of material to give an uncanny look to mundane objects. I will try to preserve the playfulness of the work process in the complex glass workshop. The city of Marseille is interesting in comparison to Tel-Aviv. It’s a cultural center on the Mediterranean sea that inhabits a mix of cultures. I feel that both cities are hubs that inhibit global political conflicts. I will try to make objects at the Cirva that are charged yet playful. » 

 

Également en résidence :

Jonah TakagiGrégory GranadosEstrid LutzBrynjar Sigurðarson et Veronika SedlmairMathieu MercierMorgane TschiemberJorge LeónBéatrice BalcouBaptiste MeynielMartin BoyceChristian SebilleChristodoulos Panayiotou
Recherche en cours, 2020
Photo : C. Capelle / Cirva